LE MARCHÉ DE LA HALLE

Lien vers le site de l'artiste sous l'image
"Auvillar - La halle " - Elizabeth Masset . Le chemin de Compostelle

Cette halle est ma première vraie création, après un galop d'essai avec des petites fontaines, le pigeonnier... De petites choses pour en quelque sorte me faire la main. Là je tape pour la 1° fois dans du grand ! (enfin tout est relatif !!!)

 

Le point délicat, pour moi qui n'ai jamais rien créé a été de déterminer l’échelle. Attention pour les puristes, tout est à l'instinct , ce n'est pas du tout pro, je le sais, mais je ne fais ces petites choses que pour le plaisir, et mon plaisir en l’occurrence est de ne rien calculer vraiment .

Ceux qui connaissent les villages de Noël savent qu'ils sont tout sauf réalistes, les personnages par exemple seraient bien incapables d'entrer dans leurs maisons ! En effet les concepteurs des collections pour villages de Noël ont imaginé leurs maisons avec une échelle aux environs du 1/45° je crois, mais les personnages sont eux  une échelle plus grande : 1/32° environ, ceci, parait-il ,afin que le personnages ne soient pas "noyés" dans les villages.

Pour moi c'est une idée curieuse et j'ai eu du mal à me faire à cette incongruité mais n'ayant pas d'alternative, je suis bien obligée de faire avec des personnages dont la tête arrive parfois à mi-hauteur du 1° étage !!!

Quoi qu'il en soit, pour cette halle, j'ai coupé la poire en 2 : comme je voulais la "garnir" ensuite, il me fallait pouvoir y mettre quelques stands et éventuellement quelques camelots, mais il ne fallait pas non plus qu'elle soit anormalement grande au milieu des  maisons du village. J'ai donc fait une halle un peu plus grande que les maisons habituelles, assez grande pour laisser entrer les villageois, même si bien plus petite à leur échelle qu'une halle habituelle, mais qui ne domine pas non plus le reste du village .

LA CONSTRUCTION EN ELLE_MÊME

Voici, dans les grandes lignes, la façon dont cette halle a été construite:

  • Base de la halle: en béton cellulaire: j'ai coupé une galette de béton que j'ai ensuite creusée pour ne laisser qu'un muret tout autour, puis je l'ai gravée pour représenter dalles, briques.. J'ai ensuite posé un enduit, pour boucher les trous inhérents au béton cellulaire.
  • Piliers : en balsa, ainsi que tout ce qui est en bois.
  • Charpente: voulant ensuite poser sur le toit de la paillette d'ardoise, il me fallait une base solide et pleine pour pouvoir les coller dessus. J'ai donc posé sur la charpente, une toile de verre que j'ai ensuite imbibée d'une résine à 2 composants. Une fois sec, le tout est parfaitement dur.
  • Toit : en paillettes d'ardoise retaillées à la pince
  • Étage en carton + pâte durcissante gravée

LES PHOTOS

Si vous voulez voir les étals de près et plus en détails...

Écrire commentaire

Commentaires: 0