· 

Le Dessous des choses

Jusqu'ici, vous n'avez vu de mes villages de Noël que la partie "face", celle qui présente bien et sur laquelle porte tous les efforts.

Mais là aussi comme dans bien des choses il y a le revers de la médaille, la face cachée...

L'une de vous m'a posé des questions sur la manière dont je concevais et mettais en place mes villages et plus particulièrement ma façon de faire les reliefs de mon village de 2014 ( visible ici ).

 

C'est bien volontiers donc que je vais vous montrer la partie "pile" avec quelques photos de l'envers du décor qui intéressera peut-être d'autres personnes.

 


Alors déjà, autant prévenir à l'avance que ma méthode est tout sauf "orthodoxe" !

Donc attendez-vous à être un peu surpris ...

 

Quand je m'attelle à un nouveau village, c'est toujours une grande aventure, car je suis incapable de la moindre planification. Rien n'est prévu d'avance, sauf l'idée générale du village, et j'improvise à chaque instant.

Ce qui fait que je ne sais jamais le matin à quoi va ressembler mon village le soir .

J'aime cette façon de procéder qui me fait à chaque minute chercher comment associer, prolonger, enchainer, mettre en scène au mieux pour raconter l'histoire de ce village.

Et de toutes les manières, je ne sais pas vraiment faire autrement !

Les dessous du village 2014

Ce village se situe en montagne et donc avec beaucoup de relief.

La chose m'a été facilitée par le fait que j'ai installé ce village sur un piano droit.

Un relief particulièrement fort m'était imposé de ce fait et il me fallait trouver comment réussir à "avaler" une très grosse différence de niveau tout en gardant un minimum de vraisemblance .

 

 

 

J’avais fait des photos au début du montage, quand le temps ne me manquait pas encore.

J'ai abandonné ce "reportage" quand le délai avant Noël se raccourcissait et qu'il me fallait accélérer la cadence.

Pour compenser, j'ai fait quelques photos au démontage pour compléter le sujet .

Je vous livre ici ces quelques vues

(les clichés ont été fait dans de mauvaises conditions de lumière et sont très médiocres, pardon)

J'ajoute à ce visuel quelques informations :

 

  • J'utilise de petites, voire très petites portions de plaques de polyuréthane, le plus souvent récupérées d'un précédent village.
  • Je les maintiens entre elle par des piques en bois, genre piques à brochettes, plantées en biais et dans différentes directions et des "cavaliers" en métal.
  • Ensuite je cale par dessous ces morceaux avec un peu tout et n'importe quoi qui soit de la bonne taille, mais principalement des cartons.
  • Ces cartons ou autres sont maintenus entre eux, par des piques, du scotch, jusqu'à ce que soit bien solide...
  • Il faut impérativement penser à passer les câbles pour l’électricité au fur et à mesure, rien ne sera plus accessible une fois le tout bien calé ensemble.
  • Je bouche les trous à la surface avec de la pâte auto-durcissante si les trous sont gros, de l'enduit quand il ne faut que lisser le tout...

Ici une difficulté supplémentaire était que le fond du village était ensuite inaccessible et qu'il me fallait donc tout installer au fur et à mesure de mon avancée et surtout ne rien oublier !

Voilà donc l'envers du décor pour le moins hétéroclite de ce village !

J'espère que cela aura pu vous donner quelques idées éventuelles.

 

Merci à tous de votre intérêt.

 

 

 

 

 

Et si vous avez des questions ......

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    marie (dimanche, 04 novembre 2018 11:48)

    Bonjour
    Je suis EBLOUIE par votre village, et pourtant j'en regarde tous les jours mais chaque fois je reviens vers le votre.
    Il est MAGNIFIQUE
    La construction est vraiment spéciale et pourtant le rendu est SUPERBE
    Je pourrais employer un tas d'adjectifs pour le définir
    Merci pour ces belles photos et ces explications de montage très importante
    MARIE

  • #2

    Martine (mardi, 06 novembre 2018 14:03)

    Merci Marie de votre enthousiasme quant à mon travail.
    C’est très gentil à vous.
    Je suis ravie si ma façon peu académique de faire les choses vous intéresse et peut donner des idées.
    Je vous souhaite beaucoup de beaux villages à contempler , et il y en a.
    Bien cordialement
    Martine